La FSE au Forum francophone consultatif préparatoire à CONFINTÉA VI

Actualité

Actualité

Les 23 et 24 octobre 2008, à Montréal, la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) était représentée au Forum francophone consultatif visant à dresser les priorités que souhaite se donner la société civile francophone du Canada en marge de la 6e Conférence internationale de l'UNESCO sur l'éducation des adultes (CONFINTÉA VI).

La CONFINTÉA n'a lieu qu'environ une fois tous les 12 ans et se tiendra au Brésil en mai. Elle vise à renouveler l'intérêt international pour l'éducation et la formation des adultes ainsi qu'à réduire l'écart entre les discours, d'une part, et le manque de politiques et de conditions systématiques et efficaces en faveur de l'éducation et de la formation des adultes, d'autre part. Or, les organisations civiles du Canada n'ont pas été consultées et ne feront pas partie de la délégation canadienne qui ira au Brésil ce printemps.

Les représentants de la société civile ont donc décidé de s'imposer dans le débat à travers cet événement organisé par l'Institut de coopération pour l'éducation des adultes (ICEA), auquel la FSE et la CSQ sont représentées, et par la Fédération canadienne pour l'alphabétisation en français (FCAF). La Centrale des syndicats du Québec participait en outre étroitement à l'organisation de la rencontre. Le résultat : nous avons réussi à formuler une déclaration commune assortie de neuf priorités concrètes en matière d'éducation des adultes, qui ont ensuite été soumises aux instances gouvernementales fédérales et en grande partie acceptées.

La FSE est intervenue pour que la priorité soit particulièrement accordée aux éléments suivants.

- Faire de l'alphabétisation et de la formation de base une priorité nationale prise en compte dans toutes les politiques de l'État et financée adéquatement à long terme ;

- Lever les obstacles qui freinent la participation ou qui limitent la capacité d'intervention des acteurs de l'éducation des adultes et de la formation continue, notamment en offrant tous les services appropriés, afin de s'assurer que tout adulte, peu importe ses caractéristiques et ses conditions de vie, puisse participer en toute équité aux activités de formation dont il a besoin pour s'épanouir ;

- Établir et garantir dans la législation actuelle le droit d'apprendre tout au long de la vie,  assuré par un accroissement des investissements en éducation des adultes et en formation continue, de manière, notamment, à prévenir le décrochage et favoriser le retour aux études.

L'essentiel de nos positions est repris dans les recommandations issues du Forum, fruit des échanges entre les 150 participantes et participants présents. Vous pouvez prendre connaissance de ces propositions dans le récent bulletin de liaison de l'ICEA de novembre-décembre ci-joint, selon lequel « le Conseil des ministres de l'éducation du Canada et la Commission canadienne de l'UNESCO acceptent de présenter la plupart des thèmes retenus ». Il fonctionne par hyperliens. Vous pourrez donc également accéder ainsi à l'article sur ce dossier ainsi qu'au communiqué émis par l'ICEA. D'autres documents se retrouvent également sur le site de l' ICEA.

 

Retour aux publications